Coloscanner

La colonoscopie virtuelle utilise la technique du scanner (tomodensitométrie) pour étudier le gros intestin (côlon).

Cette technique exige une préparation soigneuse du côlon afin d'éliminer des résidus fécaux que l'on pourrait éventuellement confondre avec des polypes. La préparation est tout à fait similaire à celle d'une coloscopie optique. Cet examen nécessite une distension du côlon et, dans ce but, de l'air ou du co2 seront insufflés par une sonde rectale au début de l'examen. Sans cette dilatation des anses coliques, de faux épaississements de la paroi intestinale peuvent apparaître et conduire à des diagnostics erronés de cancer; des polypes peuvent ne pas être visibles ou des plis du côlon (haustrations) peuvent être pris pour des polypes.
Cet examen ne requiert pas d'injection intra-veineuse de produit de contraste.
Les études ont montré que cet examen était beaucoup mieux supporté qu'une colonoscopie optique.
Les complications sont rarissimes (d'un facteur 10 par rapport à la coloscopie optique) et se résolvent en principe avec un traitement conservateur.

Les principales indications de la colonoscopie virtuelle sont : recherche de tumeur, recherche de polypes.